Skip to main content

OPEM : une école et un système éducatif conçus pour poser les vraies bases du développement industriel de l’Afrique

Les élèves de la 6ième Sciences et Technologie de OPEM au laboratoire

L’Observatoire Panafricain pour l’Ecole et les Métiers est une école créée à Lomé au Togo après dix-huit années de recherche sur l’Ecole et le Développement.  Trois années après sa création,  les réalisations des élèves OPEM et les coordinateurs de projets (les enseignants) démontrent d’une part que la qualité de l’enseignement est la base du Développement et d’autre part que si nous mettons les élèves dans des conditions éducatives d’excellence (expertise et matériel), l’expression de leur génie dépasse notre entendement. Le model éducatif OPEM lie les réalités africaines avec  l’expertises occidentale pour permettre aux apprenants d’acquérir des compétences scientifiques pratiques, transposables en technologie et surtout l’implémentation de cette technologie pour répondre aux besoins de la société. OPEM est une école pilote qui corrige le système embryonnaire de l’éducation africaine particulièrement l’enseignement des sciences et de la technologie. L’enseignement scientifique africain étant cycliquement théorique, dépourvu des laboratoires d’expérimentation, de la créativité et de l’innovation. Les coordinateurs de projet OPEM après une licence en sciences, suivent une formation accélérée de huit mois avant de commencer à donner cours. Cette formation est subdivisée en trois parties :

  • La pratique des laboratoires des sciences : les stagiaires futurs coordinateurs de projet réalisent cinquante TP en physique, chimie, SVT et  mathématique avec des rapports pour chaque manipulation. Ces travaux pratiques couvrent les classes de la 6ième en 3ième année faculté des sciences.  L’esprit des TP ne se limite pas à la simple compréhension ; les travaux sont réalisés dans un processus de recherche et d’adaptation à des fins technologiques.
  • La Pédagogie, la Méthodologie et les TIC aux services de l’enseignement : cette formation est destinée à tous les coordinateurs de projet OPEM (y compris les coordinateurs des matières littéraires). Le monde éducatif a changé et les défis de demain nécessite une autre redéfinition de la notion de l’enseignement en Afrique avec de la pédagogie, la Psychologie et de la Méthodologie appropriée. Par ailleurs quelle que soit la matière enseignée, la Technologie de l’Information et de la Communication est devenue un outil incontournable de la  pédagogique, faisant de cette dernière la TECHNO-PEDAGOGIE
  • L’informatique : une solide formation en informatique permet aux coordinateurs de projet OPEM de guider les apprenants dans un processus de recherche et non de transmettre leur savoir, de mettre en place un cadre propice dans lequel l’apprenant construit son savoir d’une façon interactive, s’édifie et se découvre.

Plusieurs réalisations dont des feux de signalisation tricolores modernes et des dispositifs de passage à niveau, des programmes informatiques, sont à l’actif des élèves OPEM. Le Togo et le continent africain en général doivent s’inspirer du modèle OPEM afin que les jeunes africaines et africains, par leurs talents, deviennent les acteurs du développement industriel du continent.          

Dr. Victor José K. AFANOU

DG OEM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.